Retour sur le Knowledge Tour 2013 de Paris

Knowledge Tour est un regroupement de 4 rendez-vous dédiés aux bonnes pratiques et usages du Social Knowledge Management et des réseaux sociaux d’entreprise, organisés par l’éditeur Knowledge Plaza. Nous étions présents au 1er rendez-vous de Paris le 16 septembre 2013. L’événement était centré sur deux témoignages clients : Le groupe ADEO et l’Oréal (R&D process). Ce fut une occasion d’échanges autour des méthodes d’expérimentation ainsi que les difficultés des premiers pas dans le monde du social KM.

REX de 2 projets Social KM en phase pilote

Groupe ADEO : Outiller une réflexion collective

Le groupe ADEO (Leroy Merlin, Bricoman...) regroupe de nombreuses enseignes dans le monde. Le choix de Knowledge Plaza (KP) s’est imposé depuis 6 mois. Le groupe ADEO est en phase de découverte des possibilités de KP et d’exploration des usages à travers une approche de design thinking (projet itératif, participatif et pluri-disciplinaire).

L’intégration de KP est une nouvelle étape sur un long chemin d’une réflexion collective entamée depuis quelques années. L’objectif est de construire, nourrir et animer une vision transverse de la fonction achat pour les 10 ans à venir, dans un environnement international. Pour cela, ADEO a opté pour la stratégie de « pilotes du changement », en s’appuyant sur une cinquantaine de groupes de travail. Les débats sont ensuite passés au mode numérique en utilisant Google Drive. Cette première expérimentation a prouvé la validité du concept de débat numérique, mais a aussi soulevé des difficultés. En effet, de nombreux résultats ont émergé via des contenus divers dont beaucoup de vidéos et images en plus des textes et liens. Mais des problématiques de synthèse et d'exploitation des contenus partagés ont été observées. La plateforme Knowledge Plaza répondait aux besoins de valorisation des contenus et de capitalisation à plusieurs, tout en gardant l’esprit initial de transparence et de partage.

KP tour ADEO

Le projet KP d’ADEO s’appuie sur des utilisateurs « champions » présents sur l’ensemble des entités pour communiquer et former leurs collègues. Cette démarche se révèle payante. La plateforme compte 400 utilisateurs formés avec une cible de + 700 utilisateurs actifs dans les prochains mois.

Pour attirer les réfractaires aux usages numériques, ADEO exploite intelligemment la forte intégration entre KP et la messagerie (email). L’usage est structuré autour d’une newsletter régulièrement envoyée par la plateforme aux différents acteurs (principe de notification). Knowledge Plaza permet de capter les réponses des utilisateurs par email et ainsi capitaliser tous les commentaires et enrichir les réflexions, sans brusquer les habitudes de certains acteurs.

L’Oréal :  La veille transverse, levier d’innovation

L’Oréal mise sur l’innovation pour séduire de nouveaux clients. Selon le leader mondial de la "beauté", l’innovation dans la cosmétique n’est plus limitée à la R&D « produit », mais s’étend aujourd’hui au packaging et aux procédés. Le service Recherche et Développement des Procédés de L’Oréal contribue à cette dynamique. L’équipe initialement composée de 50 collaborateurs est aujourd’hui beaucoup plus réduite. Mais ses besoins en « connaissances » ont, eux, augmenté. L’équipe a de plus en plus besoin de dynamiser, valoriser et diffuser la veille autour des procédés industriels dans un environnement non technophile.

 KP tour oreal besoins

L’Oréal expérimente cette nouvelle configuration depuis 1 an en s’appuyant sur Knowledge Plaza. Les veilleurs deviennent des agents facilitateurs de la plateforme en partageant de la veille contextualisée. Les contenus partagés sont des processus/méthodes venant d’autres mondes industriels (ex : La grande distribution) et des brevets. Ces partages favorisent l’innovation par « reverse engineering » (transposer une innovation d’un monde à l’autre) et par « cross fertilisation » (fertilisation croisée).

Outre ces fonctionnalités de veille partagée et de capitalisation, la plateforme est appréciée pour son rôle de médiateur « graphique » favorisant le partage transculturel. L’image facilite aussi l’accès rapide à l’information pour les directeurs du groupe, grâce à une synthèse en data visualisation des résultats de la veille.

Conclusion

Ces deux retours d’expérience illustrent les avantages de l’usage d’un pilote. Cette méthode est l’une des plus efficaces pour débuter un projet collaboratif (d'entreprise 2.0). Le pilote ou POC (pour Proof Of Concept) doit répondre à de vrais objectifs/besoins business. Le pilote doit être géré comme un projet d’innovation et d’accompagnement du changement, car il existe de nombreuses zones d’ombre (usages, implication, technique… ).

Les premiers champions / animateurs sont la clé de voûte du dynamisme des communautés. Le POC est le premier pas de la stratégie de conduite du changement. Il permet de transformer un "user" passif en "actant" et d’observer les usages tout en créant des habitudes. Cette méthode facilite la remontée de nombreux signaux faibles et la co-construction des usages dans l’esprit Design Thinking.

Les dernières nouveautés de Knowledge Plaza

L’événement "The Knowledge tour", nous a permit d’apprécier les dernières nouveautés de Knowledge Plaza. La version 3.5 s’annonce bien plus ergonomique :

  • Les mosaïques disparaissent au profit de la notion de « collection » : un ensemble de blocs (tiles, gallerie photo, textes) qui permet la construction de document « composite » façon Storify avec un réel éditeur WYSIWYG
  • Knowledge Plaza renforce sa position KM (de capitalisation et dynamisation de la veille) en s’intégrant à d’autre plateformes collaboratives. Il est possible d’éditer un document Google Drive dans KP et bientôt Dropbox, Sky Drive (Microsoft) et Jive !
  • La navigation dans les espaces est améliorée. L’administrateur d’espace peut organiser ses onglets via des « smart tabs » :
      • des librairies (flux d’activité filtré par tags + outils de filtre),
      • des galeries (représentation visuelle des contenus filtrée par tags),
      • des dossiers (contenant des librairies et des galeries)
      • des iFrames (accès aux contenus d’un site internet/intranet sans quitter la plateforme KP)

Enfin KP est revenu sur l’acquisition d’Hyperweek, plateforme de réseau social suisse. Raphaël Briner, CEO de HyperWeek, devient responsable du marketing et de l’expérience utilisateur de la plate-forme Knowledge Plaza. L’expérience sociale et la vision de HyperWeek vont sûrement devenir de nouveaux grands atouts pour Knowledge Plaza. À suivre donc 😉

Christelle Fritz
Christelle Fritz

Consultante Spectrum Groupe Entreprise 2.0 ► Innovation ■ Veille ■ Animation de communauté ■ Facilitation graphique

Recommandations