Microsoft Teams

Évaluation 01/2018

  • Type: Messagerie de productivité

  • Mobile: iOS et Android

  • Desktop:

  • Cloud:

  • On premise:

Forces

  • Expérience utilisateur
  • Richesse du catalogue d’applications à intégrer
  • Efficacité pour le travail collaboratif au quotidien

Teams est le dernier né de la suite Office 365, une réponse à Slack directement disponible quand on souscrit à Office 365. Si l’inspiration de Slack est claire, Microsoft propose sa propre vision dans un outil très réussit tant en termes d’utilisabilité que de fonctionnalités.

Teams se décompose en communautés, simplement présentes pour classer les canaux, ou salons de conversation auxquels on peut lier des applications tierces telles Trello pour une gestion de tâche, ou Office Online pour la coédition de documents en ligne. Aussi, la création d’un Canal créé automatiquement un site Sharepoint où on pourra retrouver les contenus partagés. Pratique! Ainsi, Teams ne se contente pas d’être constitué de salons de tchat, mais propose dans chaque communauté des onglets applicatifs. Par défaut, les fichiers partagés dans la conversation y sont répertoriés automatiquement, et la gestion de pages wiki basiques est proposée. Comme son concurrent Slack, l’intégration de solutions tierces est au centre de la solution, mais Teams propose de leur dédier un onglet dans la communautés dès que c’est pertinent. L’outil propose également son lot de bots spécialisés dans leurs domaines, à intégrer dans les conversations. Et dans la logique de productivité, Teams propose enfin la notion de calendrier d’équipes, pour planifier les réunions pouvant se dérouler par l’outil de vision conférence intégré dans l’outil.

Ainsi Sharepoint ne cherche plus à être un RSE, c’est maintenant la tâche de Yammer pour la communication, et Teams pour la collaboration opérationnelle, la productivité. Teams propose en effet de centraliser la conversation, et le fait bien. L’interface est très claire et appelle à la contribution, notamment en y ajoutant un côté ludique comme l’intégration de Gifs et de stickers, éléments encore rares dans un outil collaboratif! Teams propose d’humaniser les échanges et de les rendre moins formels. Mieux vaut une conversation décalée qui fasse avancer un projet, que pas de conversation du tout et un travail trop individuel. Teams est une belle offre qui a d’autant plus de sens pour les organisation déjà clientes de l’offre Microsoft.

Teams se décompose en communautés, simplement présentes pour classer les canaux, ou salons de conversation auxquels on peut lier des applications tierces telles Trello pour une gestion de tâche, ou Office Online pour la coédition de documents en ligne. Aussi, la création d’un Canal créé automatiquement un site Sharepoint où on pourra retrouver les contenus partagés. Pratique! (En revanche la réciproque n’est pas vraie, la création de sites Sharepoint ne créé pas de Team.) Ainsi, Teams ne se contente pas d’être constitué de salons de tchat, mais propose dans chaque communauté des onglets applicatifs. par défaut, les fichiers partagés dans la conversation y sont répertoriés automatiquement, et la gestion de pages wiki basiques est proposée. Comme son concurrent Slack, l’intégration de solutions tierces est au centre de la solution, mais Teams propose de leur dédier un onglet dans la communautés dès que c’est pertinent. L’outil propose également son lot de bots spécialisés dans leurs domaines, à intégrer dans les conversations. Et dans la logique de productivité, Teams propose enfin la notion de calendrier d’équipes, pour planifier les réunions pouvant se dérouler par l’outil de vision conférence intégré dans l’outil (bientôt fusionné avec Skype).

Ainsi Sharepoint ne cherche plus à être un RSE, c’est maintenant la tâche de Yammer pour la communication, et Teams pour la collaboration opérationnelle, la productivité. Teams propose en effet de centraliser la conversation, et le fait bien. L’interface est très claire et appelle à la contribution, notamment en y ajoutant un côté ludique comme l’intégration de Gifs et de stickers, éléments encore rares dans un outil collaboratif! Teams propose d’humaniser les échanges et de les rendre moins formels. Mieux vaut une conversation décalée qui fasse avancer un projet, que pas de conversation du tout et un travail trop individuel, n’est ce pas?

A noter que Teams est livré et uniquement livré avec une souscription à Office 365 qui contiendra également à minima Exchange, Sharepoint, Yammer, Onedrive, et Skype. Ainsi, si Teams est le seul besoin, d’autres solutions moins couteuses seront plus adaptées.

Pin It on Pinterest

Partager!