Slack

Concerne version 3 Évaluation 01/2018

  • Type: Messagerie de productivité

  • Mobile: iOS et Android

  • Desktop:

  • Cloud:

  • On premise:

Forces

  • Efficacité démontrée
  • Intégrations + 750 apps
  • Simple – Intuitif

En 2018 Slack reste une référence dans la famille des messageries de productivité, par vision, son interface et la richesse de son catalogue d’applications et bots à connecter.

Slack s’est démarqué par une stratégie de pénétration très efficace : version freemium bien garnie, orientation initiale vers une cible de “early adopters” que sont les start-up, les entreprises technologiques, souvent jeunes, dynamiques, éclatés et prêtes à adopter de nouveaux modes de collaboration. Tendance que l’on peut observer également au niveau fonctionnel, où on retrouve une large gamme d’intégrations dans les familles fonctionnelles de la sécurité, bots, outils de développeur, gestion de projet, analytics ou encore le paiement en ligne.

Comme toutes les solutions chatops, Slack se présente sous forme de flux conversationnel riche alimenté par des discussions instantanées, documents, ou tout autre objet de collaboration (en provenance des Apps intégrées) partagé directement dans le flux. Ces éléments sont organisés au sein de “channels” représentant tout mode d’organisation collaboratif (département, centre d’intérêt, filiale…). Tout objet partagé dans le flux peut générer, intuitivement, une flux de discussion contextualisé. L’outil propose également comme la plupart de ses concurrents la visioconférence au sein d’une chaine ou pour un groupe défini.

C’est donc Slack qui a initié cette logique de proposer une interface de collaboration paraissant pourtant très informelle, et légère faisant la part belle aux émojis pourtant superflus. Mais c’est plutôt malin quand il s’agit de délier les langues. La concurrence suit et innove de son côté. Slack a encore pour lui la grande richesse de son catalogue d’application à intégrer, un point crucial sur ce marché.

Pin It on Pinterest

Partager!