TalkSpirit - Spectrum Groupe

TalkSpirit

Concerne version 3 Évaluation Février 2018

  • Mobile: iOS et Android

  • Desktop:

  • Cloud:

  • On premise:

Forces

  • Ergonomie, simplicité
  • Intégrations et orientation ChatOps
  • Allie productivité et communication

Présent depuis de nombreuses années sur le marché français, talkSpirit se réinvente en 2015 et allège sa solution, aussi plus packagée, avec une forte proposition d’interface. La plateforme est maintenant clairement positionnée sur le partage, la communication et la productivité. Parfois vu comme un “Slack” français, talkSpirit va pourtant plus loin et cultive sa différence.

Le point central de la plate-forme est un flux agrégeant les conversations et les activités des équipes. Les capacités conversationnelles sont au centre de la plateforme : le flux peut être filtré instantanément par groupe, ensemble de groupes ou individu. Ce flux est enrichi nativement et de manière très intuitive par des fonctions de productivité immédiate : évènements, documents, tâches, ou objets en provenance d’une multitude d’Apps à intégrer. En effet, les intégrations sont un point fort de talkSpirit : médias sociaux (Linkedin, Twitter), outils CRM (Salesforce), Depot de code (Bitbucket), Outil de support (ZenDesk), Messagerie (Gmail), Taches (Trello, Asana,), drives (Google, box) etc.

Talkspirit propose en plus un module de messagerie instantanée, entre individus ou groupes, ou par salons de discussion calqués sur les communautés : les fameux “channels” qu’on retrouve sur Slack. Mais Talkspirit propose en plus la notion de partage de contenus structurés. L’outil parvient à unifier les deux mondes intelligemment et on passe de l’un à l’autre facilement en fonction de l’usage désiré. Un coin dédié à la communication instantanée (tchat, visio, …), et un coin dédié au partage de ressources, le tout tinté de productivité grâce aux intégrations.

Ainsi, TalkSpirit s’adresse à plusieurs usages collaboratifs en gardant une plateforme simple qui va à l’essentiel. Il ne s’agit plus de faire la course aux fonctionnalités, mais d’ajouter de nouveaux usages tout en gardant le cap : l’appropriation de l’utilisateur pour assurer l’efficacité de la collaboration.

Pin It on Pinterest

Partager!