Usages


Etat des lieux des Réseaux Sociaux d’Entreprise/plate forme collaborative versus les e-mails

Capture (Small)Je suis tombée par hasard sur un article d’Adobe (Août 2015) autour du sujet des emails. De façon surprenante, on s’aperçoit que malgré le développement important des plateformes collaboratives et des réseaux sociaux, les cadres Américains passent en moyenne  +5 heures par jour sur leurs e-mails et 71% d’entre eux vérifient leurs emails via leur smartphone ! Pourtant lire, répondre ou trier les emails est devenu un cauchemar ! Peut-être aussi parce qu’avec le fort développement de la mobilité, les applications emails restent beaucoup plus utilisées car plus simples et faciles à manipuler que celles des RSE.

Par ailleurs, il y a aussi le fait que la frontière entre travail et vie privée tend à fondre, puisque les employés utilisent davantage des outils avec lesquels ils se sentent familiers. Et les décideurs savent cela. L’étude d’Adobe pointe ainsi que la grande majorité des salariés consultent déjà leurs emails professionnels à domicile. À ce jour, il semblerait que nous ayons toujours autant de emails et cet usage coexiste bien avec les plateformes collaboratives…du moins en interne.

Il y a à peu près deux ans, IBM avait lancé sa dernière génération de client de messagerie baptisé “Verse”. Le géant américain promettait, une messagerie intelligente qui combinait courrier électronique, fonctions sociales et outils collaboratifs au sein d’un unique outil, accessible sur tous les écrans. Déjà à cette époque on essayait de tendre vers des plateformes pour les messageries d’entreprise qui comportent de nombreuses fonctionnalités permettant d’échanger, de partager et de dégager les priorités de chaque salarié.  Alors où en est-on aujourd’hui ? Quelles sont les tendances et où en sont les entreprises à ce jour ?

Lire plus

Quels ont été les temps forts du Salon de l’Intranet-RSE et Collaboratif 2016 ?

20160324_113410 (Small)

Le salon Solutions Intranet-RSE et Collaboratif vient de clôturer sa 11ème édition. Cet événement qui a eu lieu à Paris du 22 au 24 mars 2016 a attiré près de 3500 visiteurs venus rencontrer les acteurs du monde de l’intranet, du travail collaboratif et des réseaux sociaux d’entreprise. Nous étions bien entendu présents via un stand, avons participé à un atelier et 3 tables rondes et échangé avec de nombreux visiteurs autour des sujets phares dans ce domaine, notamment à travers un brainstorming participatif.

Une animation très “collaborative” sur notre stand !

image2016-4-5 18-28-42

Cette année, nous avons mis à contribution les personnes qui venaient nous rendre visite sur notre stand. Après avoir échangé avec eux, nous leurs avons proposé de se prêter au jeu du Brainstorming participatif sur le thème “Le collaboratif au service de l’efficacité opérationnelle“. L’idée était de demander aux personnes de mettre sur un “Post it” et par rapport à leurs besoins/enjeux/projets :

  • des exemples de bénéfices
  • les problèmes, freins, défis rencontrés
  • les facteurs de succès et les recettes
  • et les actions clés

Ces échanges collaboratifs avec nos visiteurs et en temps réel feront l’objet très prochainement d’un billet de blog qui reflétera les tendances, les actions clés en 2016, une sorte de vision que l’on pourrait avoir de l’avenir du RSE dans les entreprises.

Lire plus

Mécanisme des Custom Post Types WordPress, usages et limites

Mécanisme des Custom Post Types WordPress, usages et limites

Si WordPress est devenu depuis quelques années un CMS complet, l’introduction de la notion des Custom Post Types a été un vrai tournant et sa carte d’entrée dans la cours des grands. Ce mécanisme permet de créer des types de contenu riches et variés autres que les pages ou les articles proposés par défaut. C’est à partir de la version 2.9 que la fonction register_post_type() a été intégrée pour permettre enfin la création de nouveaux types de contenus !

Lire plus

Du mail au réseau social en “images”

En février, Thierry Breton, le PDG d’Atos Origin  annonçait vouloir «renoncer à l’usage des e-mails dans l’entreprise dans les trois ans». Cette phrase a déclenché un véritable buzz sur la toile au début de l’année. S’il a été parfois incompris, l’objectif est de supprimer les e-mails pour les usages internes non les mails vers l’externe. “La société d’informatique continuera à autoriser ses quelque 80.000 collaborateurs à correspondre par courriel (ou e-mail) avec leurs clients et leurs contacts à l’extérieur du groupe.” (Le Figaro ).

L’usage du mail a été détourné de son but original par les utilisateurs. Alain Garnier décrit pertinemment ce mouvement :

« Enfin, quand le mail a été lancé, il s’agissait d’échanger des messages, comme les lettres. Aujourd’hui, c’est devenu à la fois, un transporteur de fonds numériques (documents, pièces jointes, zip etc…), un agent de sécurité (envoi de mots de passe, de certificats), un assistant personnel (envoi de to do, de dates dans l’agenda), une interface de lecture (texte, image, html), etc… Un vrai Minimir du numérique. »(Blog de Jamespot pro).

Il est vrai que cet outil est exceptionnel. Il fut vite adopté pour sa facilité d’utilisation, vite détourné, faute de mieux, pour faire tout et n’importe quoi… Mais aujourd’hui le tableau est plus complet grâce aux outils 2.0 et de nouveaux usages. Voici une petite BD pour illustrer cette histoire et ces usages de manière pédagogique :

[nggallery id=2]

Lire plus