Focus sur le Salon de L’intranet 2015 !

Focus sur le Salon de L’intranet 2015 !

Le Salon des Solutions Intranet et Travail Collaboratif a clôturé sa 10ème édition en mars dernier. Nous étions présents avec nos partenaires éditeurs : Jive, Jalios et Jamespot.

Cette année l’évènement a été une fois de plus le salon incontournable des « Digital Workplace ». Cet événement nous a permis de rencontrer les acteurs du monde de l’intranet, du travail collaboratif et des réseaux sociaux d’entreprise.

Nous avons profité de cet événement pour animer un atelier sur le thème :

« Le RSE dans le paysage SI : urbanisation, intégrations, et continuité des usages », Dans le cadre de cet atelier ont participé les témoignages concrets de nos clients Solvay et Saint Gobain. Un sujet qui a remporté un franc succès et qui a fait salle comble avec plus d’une centaine d’auditeurs.

La thématique de l’intégration du RSE dans le spectre des outils SI et des usages en intranet a été abordée à travers trois niveaux par Alexandra Lepercq, notre responsable du domaine entreprise 2.0 chez Spectrum Groupe :

  • Comment choisir son outil et comment urbaniser son système d’information
  • Comment intégrer et mettre en œuvre un réseau social dans les processus métiers de l’entreprise
  • Comment garantir une continuité des usages et une expérience utilisateur fluide dans l’ensemble des dispositifs de l’information (RSE, Intranet, GED, etc)

Partant de constats récurrents et de questionnements concrets, ce cadre d’analyse a permis à nos clients Saint Gobain et Solvay d’exposer des retours d’expérience extrêmement riches et marquants, que nous vous invitons à lire prochainement sur notre blog.

Ali OUNI, président de Spectrum Groupe a présenté en conclusion une synthèse des enseignements de la vision Spectrum Groupe.

Aujourd’hui, nous notons une véritable montée en puissance du Digital Workplace.

Un environnement intranet unique et global offrant à l’entreprise un travail collaboratif, une communication unifiée et des fonctionnalités d’échanges et de gestion de contenus. Nos retours d’expérience présentés dans le cadre de l’atelier démontrent une capitalisation sur l’ensemble des initiatives et projets (RSE, GED, Search, etc) de l’entreprise et une forte maturité sur ces thématiques.

Le Digital Workplace ne s’improvise pas !il s’agirait plutôt d’une harmonisation des dispositifs clés de gestion de l’information de l’entreprise.

Spectrum Groupe a également apporté son point de vue aux questions des indicateurs de performance (métriques) du RSE ainsi que celles de l’identification des « meilleures » communautés.

Lors de la table ronde – Quels sont les indicateurs-clés, garants d’un RSE maîtrisé ? – Spectrum Groupe a exposé son point de vue de la difficulté des mesures quantitatives « pertinentes » de la performance du RSE, point de vue appuyé par plusieurs rapports depuis l’émergence des premiers travaux de recherches sur le ROI du Knowledge Management. Tout d’abord, il est nécessaire de rappeler les objectifs de telles mesures ! S’agit- il d’une démarche pour justifier le RSE auprès de son management ? Ou plutôt d’indicateurs de suivi permettant de comprendre et de développer son niveau d’usage ?

La mise en place d’un RSE implique d’associer à une partie informationnelle existante, une fonction sociale et collaborative. Elle commence par une évolution de la gouvernance stratégique de l’entreprise afin de favoriser une culture numérique et collaborative commune et impliquer tous les acteurs. Les éléments importants à prendre en compte étant d’améliorer le partage et les processus de l’information entre les individus et les équipes, vecteur indéniable d’amélioration de la productivité (doper l’innovation, augmenter les ventes, améliorer l’efficacité individuelle, stimuler l’intelligence collective)… Nos expériences clients montrent que les projets qui ont été menés avec succès ne sont pas forcément ceux qui se sont attardés sur les « mesures » mais plutôt ceux qui ont bénéficié de l’appui d’un management convaincu !

Il est par ailleurs nécessaire, aujourd’hui, de sortir des idées reçues – et d’approcher la question de comment mesurer les apports d’un Réseau Social, mais aussi ses risques. Une telle démarche semblerait plus pertinente et apporterait bien plus de valeur à l’entreprise. Il ne faut pas oublier que le RSE peut être perçu d’un mauvais œil et que les réfractaires sont encore nombreux dans l’entreprise.

Enfin, voici quelques conseils de Spectrum Groupe sur ce sujet :

  • Sur l’aspect qualitatif, les meilleurs indicateurs sont les belles « histoires » concrètes à raconter – telles la transformation d’une idée, l’amélioration d’un processus ou aussi la localisation d’une expertise.
  • Sur le plan quantitatif, le « volume » est moins important que l’évolution – optez plus pour l’analyse des trajectoires des indicateurs et l’observation des tendances (volume de connexion, nombre de contributions, portée du partage, etc) et d’en stimuler l’évolution dans le bon sens.
  • Enfin n’oubliez pas d’analyser les risques au même titre que de mesurer les ROI et KPIs.

 

Ali Ouni
Ali Ouni

CEO

Recommandations