Teams

Évaluation 02/2019

  • Cloud :

  • On premise :

Forces

  • Expérience utilisateur
  • Intégration d’applications par onglets
  • Accès gratuit indépendamment d’Office en dessous de 300 utilisateurs

Microsoft Teams est directement disponible quand on souscrit à Office 365 et maintenant accessible hors Office gratuitement avec un nombre d’utilisateurs limité. Slack est clairement en ligne de mire, et la stratégie de Microsoft s’avère payante puisque sa solution semble être passée devant Slack en 2018 en termes d’utilisateurs. Microsoft propose sa propre vision du chatop avec un outil très réussit tant en termes d’utilisabilité que de fonctionnalités.

Teams se décompose en équipes, puis en “rooms” de conversation. Dans chaque espace conversationnel, Teams offre la possibilité d’ajouter des onglets fonctionnels, natifs à la solution ou sous forme d’une intégration d’application tierce. Ainsi, un espace peut ne pas être simplement un flux conversationnel : on a par défaut une petite base documentaire qui garde les documents partagés dans le flux, et un wiki basique. En quelques clics, on peut ajouter un tableau Planner ou Trello, un accès direct Office Online, ou des applications plus métier comme Github ou Zendesk. Et le choix de nouveaux modules à intégrer ne cesse de grandir. L’outil propose également son lot de bots spécialisés dans leurs domaines, à intégrer dans les conversations. Et dans la logique de productivité, Teams propose enfin la notion de calendrier d’équipes, pour planifier les réunions pouvant se dérouler par l’outil de vision conférence intégré dans l’outil.

Teams a l’ambition d’être l’outil central de l’utilisateur en parallèle de l’email, plus destiné à l’externe et au calendrier partagé. Pour cela, Microsoft travaille à proposer toujours plus de connecteurs avec les applications spécialisées. On est encore loin du catalogue de Slack, mais les applications les plus populaires sont là, et la notion d’onglet proposée s’avère bien plus pratique à utiliser que les bots de commande, solution choisie par Slack pour déporter les fonctions des applications tierces. C’est peut être là le succès de Teams, au delà de sa disponibilité directe quand on est déjà client Office pour le mail.

Pin It on Pinterest

Partager!