Slack

Évaluation 02/2019

  • Cloud :

  • On premise :

Forces

  • Aspect ludique de son interface
  • Le plus important marché d’applications à connecter
  • A la pointe des usages du chatbot

Fonctionnellement, le principe de Slack existe depuis le début d’internet, mais la plus-value de Slack est d’apporter un client desktop efficace, et un interfaçage avec les autres applications plus spécialisées utilisées par les équipes. Aussi, le succès de Slack s’est fait grâce à la capacité de l’utilisateur final de le déployer pour son équipe sans besoin de solliciter un projet SI auprès des services dédiés.

Slack a initié cette mise en scène assez informelle de la conversation dans un package fonctionnel presque basique. En 2019, Slack est toujours concurrencé de toutes parts. Ce type de “petite” solution est rapide à créer, d’autant que Slack n’est pas exempt de lacune. Le reproche qu’il est facile de lui faire est la durée de vie très faible de l’information qui y circule. Les compétiteurs y vont tous de leur proposition pour essayer de garder l’information qui peut compter sans complexifier l’interface et l’expérience.

Au final Slack est souvent dépassé par des propositions plus abouties fonctionnellement, mais garde un avantage de taille : son immense marché d’applications à connecter aux salons de conversation. Le choix est tel qu’on peut commencer à parler d’exhaustivité. Même les marchés locaux sont adressés. on y retrouve de nombreux chatbots spécialisés, et surtout des connecteurs fonctionnant par notifications et par commandes dans la conversation pour exercer une action dans l’outil en question. Et Slack ne compte pas s’arrêter là. L’outil propose dorénavant un framework (Block Kit) permettant une intégration profonde des applications distances dans la conversation, en gardant l’expérience utilisateur. Le collaborateur a de moins en moins besoin de quitter Slack pour aller sur ses applications.

Pin It on Pinterest

Partager!