RSE


Jive 5 ou la nouvelle vision du RSE

Jive vient de lancer une version très prometteuse du Réseau Social d’Entreprise avec sa version majeure Jive 5.  Par rapport au calendrier initial, cette version a pris un peu plus de temps que prévu. En revanche elle est vraiment différente et elle permet à l’éditeur de s’éloigner un peu plus de ses premiers concurrents.

Ci après notre présentation et lecture de cette nouvelle version de Jive coté fonctionnel.
Lire plus

Du mail au réseau social en “images”

En février, Thierry Breton, le PDG d’Atos Origin  annonçait vouloir «renoncer à l’usage des e-mails dans l’entreprise dans les trois ans». Cette phrase a déclenché un véritable buzz sur la toile au début de l’année. S’il a été parfois incompris, l’objectif est de supprimer les e-mails pour les usages internes non les mails vers l’externe. “La société d’informatique continuera à autoriser ses quelque 80.000 collaborateurs à correspondre par courriel (ou e-mail) avec leurs clients et leurs contacts à l’extérieur du groupe.” (Le Figaro ).

L’usage du mail a été détourné de son but original par les utilisateurs. Alain Garnier décrit pertinemment ce mouvement :

« Enfin, quand le mail a été lancé, il s’agissait d’échanger des messages, comme les lettres. Aujourd’hui, c’est devenu à la fois, un transporteur de fonds numériques (documents, pièces jointes, zip etc…), un agent de sécurité (envoi de mots de passe, de certificats), un assistant personnel (envoi de to do, de dates dans l’agenda), une interface de lecture (texte, image, html), etc… Un vrai Minimir du numérique. »(Blog de Jamespot pro).

Il est vrai que cet outil est exceptionnel. Il fut vite adopté pour sa facilité d’utilisation, vite détourné, faute de mieux, pour faire tout et n’importe quoi… Mais aujourd’hui le tableau est plus complet grâce aux outils 2.0 et de nouveaux usages. Voici une petite BD pour illustrer cette histoire et ces usages de manière pédagogique :

[nggallery id=2]

Lire plus

Spectrum Groupe participe au débat sur l’adoption des réseaux sociaux en entreprise

Réseaux sociaux en entreprise

La demi journée à lacantine.org co-organisée par Yoolink, SQLI, Openbridge, et Spectrum Groupe s’est très bien déroulée !

La thématique de l’adoption des réseaux sociaux en entreprise a été abordée sous toutes ces différentes facettes : l’ergonomie, la rupture dans les usages, la stratégie de déploiement progressif, le levier des communautés et la conduite de changement.

Très bien résumées par collaboratif-info ces présentations se complètent et proposent des recettes aux managers pour oser et bien s’approprier les RSE.

Pour sa part Spectrum Groupe a proposé une panoplie de règles et de bonnes pratiques utiles à mettre en place dans une démarche d’accompagnement du déploiement d’une plateforme 2.0 avec le cas pratique d’une wiki d’entreprise (à lire ici)

Merci Yoolink pour l’initiative… à poursuivre.

Vers les réseaux sociaux d’entreprise

Réseaux sociaux: partage, échange et Knowledge managment

Le phénomène des réseaux sociaux n’est pas tout à fait récent, il remonte à plusieurs années. Il trouve ses origines dans les premiers sites parus dans les années 90, permettant à leurs utilisateurs de retrouver leurs anciens amis, leurs contacts, et partager avec eux leurs photos de classe (i.e. classmates, ou copains d’avants plus récemment). Mais l’évolution du web et des technologies Internet ont permis le développement de nouvelles fonctions et l’émergence de nouveaux usages de ces plateformes.
Elles sont de plus en plus riches, grâce à l’ouverture de leurs APIs (Application Programming Interface) et la facilité de développement de nouvelles fonctions en fonction des besoins. A minima elles permettent à leurs utilisateurs :

  • de créer leur fiche profil et de partager des informations personnelles sur leurs centres d’intérêt et leurs idées ;
  • de retrouver d’anciens amis, ou de découvrir des individus partageant les mêmes centres d’intérêt ;
  • d’échanger des messages et des contenus (photos, vidéos, applications, tags, etc.) ;
  • de s’organiser en groupes ou communautés ;
  • de discuter, de partager des informations ou de bonnes pratiques et de favoriser le travail collaboratif ;
  • de suivre l’activité de son réseau.

Plusieurs dizaines, voire centaines de sites de réseautage social coexistent sur internet. L’usage de certains d’entre eux reste concentré dans des zones géographiques précises (tel que Orkut au Brésil ou Bebo en Irlande). D’autres rencontrent une audience planétaire : tels que les leaders Myspace et Facebook qui cumulent plus de 400 millions de membres !

Lire plus